La vallée d'Ossau :              
                    Culture, et Mémoire.




La Corneille noire
Corvus corone

  • Taille : 53 cm
  • Envergure : 92 à 100 cm
  • Poids : 450 à 600 gr
  • Longévité : 20 ans

a
    La Corneille noire appartient à la famille des corvidés qui comprend les plus grands des passereaux du monde, et dans cette famille au genre Corvus dont la majorité des membres ont un plumage entièrement noir.
    De son nom scientifique Corvus corone, la Corneille noire correspond bien à ce schéma. Tout chez elle est noir, de la pointe du bec au bout de la queue en passant par l'œil et les pattes.
    Chez l'adulte, le plumage neuf est lustré et brille au soleil avec même des reflets bleus ou verts. Avec l'usure, il devient terne, brunâtre.
    Les sexes sont identiques. Le juvénile se distingue à son plumage noir moins "serré", à son œil plus gris et surtout à l'intérieur de la cavité buccale rouge qui se voit bien lors des nourrissages. Très vite ensuite, il deviendra d'aspect semblable à l'adulte.
    Dans son aire eurasiatique, la corneille peut être confondue avec deux autres corvidés noirs, le Grand Corbeau et le Corbeau freux. Le premier est plus grand, avec un bec plus fort qui fait paraître sa tête plus petite en proportion et une queue plus longue et cunéiforme dépassant la pointe des ailes au repos. Le second a une taille similaire à celle de la corneille, mais l'adulte a le bec gris de forme différente (plus haut à la base et plus pointu) avec une zone de peau nue gris clair autour de sa base.
    La queue est plus longue et cunéiforme et dépasse la pointe des ailes au repos. Si confusion il peut y avoir, c'est surtout avec le freux juvénile. En effet, ce dernier a un bec gris sombre, avec la base emplumée noire s'avançant sur le culmen et cachant les narines, un peu comme chez la corneille.
    Ce qu'il faut voir alors pour faire la distinction, c'est la forme du bec (plus pointu chez le freux), la forme du crâne (souvent bombé chez le freux), la longueur de la queue (dépasse les ailes chez le freux) et bien sûr la voix et le comportement (cris plus nasillards et comportement plus grégaire chez le freux). Au vol, la silhouette de la corneille est typique, avec des ailes plus larges et une queue plus courte et plus arrondie que celles de ses congénères.

     Habitat :

   La corneille noire fréquente les campagnes peu boisées. Elle aime également les landes, les zones arides, les bords de chemins et de routes, les bordures rocheuses, les falaises côtières, les plages, les zones d’estuaires et les embouchures de fleuves. Bien qu’elle soit méfiante de l’homme, on la voit de plus en plus dans les zones urbaines. Elle est absente en montagne au dessus de 2000 mètres.

    Comportement :

   La corneille noire est sédentaire et très territoriale. Elle occupe un territoire assez large où elle vit en couple et la plupart du temps en petits groupes auprès desquels elle dort et elle mange. En cas de danger, elles se rassemblent sur la cime des arbres ou les fils électriques. L’été, les corneilles noires se regroupent au crépuscule en bandes qui occupent le même dortoir, pour aller se nourrir en petits groupes. Ses cris et son chant sont variés, du croassement aux sons métalliques. C‘est un oiseau qui fait preuve d’une grande intelligence et qui s’adapte facilement.

     Reproduction :

   Le nid de la corneille noire est volumineux, il est construit par les deux parents, le plus souvent dans un arbre. La période de nidification a lieu d’avril à mai. La couvée comporte 3 à 5 oeufs. La femelle couve durant une vingtaine de jours, les oisillons, nourrit par les deux parents, prennent leur envol environ 35 jours après leur naissance. Les couples de corneilles noires sont unis pour la vie.

     Alimentation :

   La corneille noire a un régime très varié. Elle est omnivore. Elle se nourrit d’insectes, de charognes, de petits mammifères, de graines ou de fruits. Elle pille également les nids des autres oiseaux et mange les oeufs et les nouveau-nés. La nourriture diffère en fonction de l’habitat. Elle se nourrit principalement au sol.


   Sources



Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...



Contact