La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




A LAS BIEILLES GOUJATES

MARIDAT-MÉ moun Père
Ajat Piétat dé jou,
Car si rétardat hère
Qu'en mourirey d'amou ;
Nat bédét dens la prade
Après l'array deü sou,
La gerbe s'ey sécade,
Tau médich harey jou.

Après la grand' nébade
Lou béroy més d'Abrieü,
Hè foundé la jélade
I qu'appère l'estiou ;
An, més, die, sémane
En espoir caü passa,
Ma souffrence qu'ey grane
Maridat-mé papa.

Qu'ey bist per las artigues
Peüs turouns, peüs ballous,
Parla las més amigues,
Counta las lous amous ;
Nou n'y a que jou praübette
Dens moun triste quéha,
Non parlé d'amourette ;
Las aüts quem hen tenta.

D'assobé la mountagne
Qu'ey arribat lou temps,
Quaü quitta la campagne,
Caü ségui lou printemps ;
Lou printemps quey jouénesse
L'hiber praübé sazou,
Het leu papa qu'em presse
Dé cerquam û pastou.

Nou'b hen tan doü très mille
Ta'n qui soy dé lézé,
Qu'ep boulérat tranquille
I quem harat plazé ;
Mama tabé qu'ey preste,
Qué ma heyt lou trousseü ;
Nou manqué que la heste
Qu'arribé lou plus leü.

Dilheü si soy mey bieille
Houéjéran lous galans,
Qué harey coum la houeille
Que cadérey touts ans
Alabets chens ressource
Tout bit coum chens esclat,
Qu'aléra que la bourse
Remplacé la beütat.

Maridat-mé moun père,
Ajat piétat dé jou,
Car si rétardat hère
Qu'en mourirey d'amou ;
N'at bédet sus la prade
Après l'array deu sou,
La gerbe sey sécade
Taü médich harey jou.


puce    Sources
  • F.De LABORDE, Pouésies Béarnéses, Typographie de E Vignancour, 1851
  • Photos, Bnf


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org