La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


A DICHAT LAS MIES AMOUS
   
Adichat las mies amous
La bère Margalide
En goardan lous anhérous
Si'b sérets marfandide.

Nou certes moun dous amic
Jou nou' n souy marfandide
Més l'ayguete dé l'arrous
Qué ma drin réfresquide.

Lou hasa n' abè cantat
Qué las mies aulhetes
Jou tirabi deu clédat
Per bous mas amouretes.

Jou b'èri seu tucoulet
A l'aubète deu die
Nou y a qué bous amiguet
Qui'm a.sès facherie.

Birem, birem lou bestia
Per acères endostes
Tu qu' as burre, jou qu'ey paa
Qué'ns heram senglès rostos.

Péchet, péchet anhérous
Péchet mas aulhetes
En broustan aquétes flous
Jou qué'p dèchi souletes.

E tu petit Diu d'amous
Qui bôle per lous ayrés
Ajés soueing deus amourous
E lou troupet qué'm goeytes.

Adichat dinque douma
Que'm biret plà l'aulhade
Aré nou'm pouts mey triga
Qué sery trop cridade

Bonjour mes amours
La belle Marguerite
En gardant les petits agneaux
Seriez-vous morfondue.

Non certes pas mon doux ami
Je ne suis pas morfondue
Mais l'eau de la rosée
M'a un peu rafraîchie.

Le coq n'avait pas chanté
Que mes jeunes brebis
Je faisais sortir du parc
Pour vous, mes amourettes.

Moi j'étais sur le coteau
Au point du jour
Il n'y a que vous, petit ami
Qui me fassiez de la peine.

Menons, menons le bétail
Dans ses lieux abrités
Tu as du beurre, moi j'ai du pain
Nous nous ferons chacun une rôtie.

Paissez, paissez petits agneaux
Paissez mes brebiettes
En broutant ses fleurs
Je vous laisse seulettes.

Et toi, petit Dieu des amours
Qui voles dans les airs
Aie soin des amoureux
Et surveille mon troupeau.

Adieu jusqu'à demain
Gardez bien mon troupeau
Maintenant je ne peux plus m'attarder.
Je serais trop grondée.