La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


A MICS HEM LA LHEBADE
   

Amics hem la lhebade
La noueyt que s'en ba ana
Nou lusech plus lou beth lugra
Au houns de l'ayguelade
E lou sou que's ba miralha
Au soun de la cascade.

Sabiet, sourtit sus l'hore,
pourtat chanche e caudès
Anem, lhebat'pe dounc, aulhès
Aubrit lous oeilhs ! qu'ey l'hore !
Las aulhes dehens lous broustès
S'esbelhen de boune hore.

En cantan nouste aubade
Hem chourruta la leyt
Repauseran quoan hajem heyt
Au sé dens la belhade,
Sus lou palhat, debat deu teyt
Heyt de palhe daurade.

Moun Diu ! qui dap sagesse
Abet créat lou sou,
Que bouy esta bou serbidou
Au tems de ma jouenesse
E ta bous sus lou me briulou,
Bouy canta ma tendresse.

Amis levons-nous
La nuit va s'en aller.
Elle ne luit plus la belle étoile
Au fond de l'étang.
Et le soleil va se mirer
Au sommet de la cascade..

Venez, sortez,
Portez seaux et chaudrons
Allons levez-vous donc, bergers !
Ouvrez les yeux c'est l'heure.
Les brebis dans les taillis
S'éveillent de bonne heure.

En chantant notre aubade,
Faisons jaillir le lait !
Nous reposerons quand nous aurons fini
Au soir, à la veillée,
Sur la litière, sous le toit
Fait de paille dorée.

Mon Dieu qui avec sagesse
Avez créé le soleil.
Je veux être bon serviteur
Au temps de ma jeunesse.
Et pour vous sur mon violon
Je veux chanter ma tendresse.