La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


A TAU QUOAN LA ROSE EY NABÈRE

Atau quoan la rose ey nabère
Quoan ey miey ubert lou boutou
Atau qu'abè sus la machère
Pausat, Philis, lou bermilhou.

Coum lou sou clarejante qu'ère
Tau medich tendre coum l'arrous
Malaye qu'estousse tan bère
Ou que jou stouy tan amourous.

Que m'a bannit de sa presence
Que nou'm pouch esta de l'ayma
Countre l'amou que pot l'absence
Ere nou hè que l'aumenta.

Pastourets qui n'abetz encoère
Goustat ni plasés ni douçous
Goardat'pé sustout d'ayma hère
Si loungtems boulet bibé urous.

Ainsi quand la rose est nouvelle
Quand son bouton est à moitié ouvert
Ainsi avait sur sa joue
Philis avait posé le vermillon.

Comme le soleil elle était étincelante
Aussi tendre que la rosée
Maudit le fait qu'elle fût aussi belle
Ou que moi je fus si amoureux.

Elle m'a banni de sa présence
Je ne peux cesser de l'aimer
Contre l'amour que peut l'absence ?
Elle ne fait que l'augmenter.

Jeune pasteurs qui n'avez pas encore
Goûté ni plaisirs ni douceurs
Gardez-vous surtout d'aimer beaucoup
Si vous voulez vivre heureux longtemps.


DESPOURRINS

Chanté par le groupe A Hourcade
Doumecq-Orteig MC - Esquerra M - Fourcade A - Hourcade C - Laure L - Peyre-Lavigne AM / Bergès R - Cauhapé B
Hourcade A - Médou R - Ort J - Ort S - Lavigne M - Peyrusqué D - Soubirou P


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org