La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


A U BOY QU'EY LA BERDURE
   

Au boy qu'ey la berdure (bis)
Lou beroy més d'abriu (bis)

Lou roussinhou y cante
La bère e'u dits : Adiu.

Au cèu y a tant d'esteles
Au boi tan de flous.

Encoère nou n'y a tandes
Coum au mé cô d'amous.

Hèt bous en ça, beroje
Dab bous bouli parla.

La noeyt toute soulete
Dab bous bouli coucha.

Nou at harats, galant certes
D'aco nou cau parla.

Tau sé de mas noucetes
Labets ço qui'b plaira.

Diu ! d'aqueres noucetes
Si's haran ère lèu !

Sinou ma mie beroge
Jou m'bau mouri bèt lèu.

Si te mours, que te mouries
jou nou n'ey gran que hà.

Diserey aus de case (bis)
Que'm tournen marida.(bis)

Au bois est la verdure
Du joli mois d'avril.

Le rossignol y chante,
La belle lui répond : Adieu.

Au ciel il y a moins d'étoiles
Dans les bois moins de fleurs,

Encore il n'y en a pas autant
Que mon coeur a d'amours.

Approchez-vous, ma belle
Avec vous, je veux parler.

La nuit dormez-vous seule,
J'irai vous retrouver.

De pareille aventure, certes
Il ne faut pas parler.

Mais le soir de mes petites noces
Tout ce qui vous plaira.

Alors il faut que ces noces
Se fassent au plus tôt.

Sinon ma toute belle
Je vais mourir bientôt.

Si tu meurs, que tu meures
je n'en ai que faire.

Je prierai père et mère
De me remarier