La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



A U JARDIN DE PLESANGES

Au jardin de plesanges
Y a un irangè d'iranges.

La noeit e lou jour,
Toustem la joenesse
Nou biu que d'amour.

Y a u irangè d'iranges.
A las mes hautes branques,

Lou roussignòu que cante.

En soun cant que hè enténe :

Galant, qui as hilhe à préne,

Nou prenguias pas la négre,

Jamei nou hè que bébe;

Ni tapoc la blanquete,

Cambie de coulourete;

Mes pren-te la brunete,

Qu'auras l'amour soulete.

Qu'auras l'amour soulete,
Deu sé dinçà l'aubete.
La noeit e lou jour,
Toustem la joenesse
Nou biu que d'amour.

Au jardin de plaisance,
Il y a un oranger (chargé) d'oranges

La nuit et le jour
Toujours la jeunesse
Ne vit que d'amour.

Il y a un oranger (chargé) d'oranges
Aux plus hautes branches

Le rossignol chante

En son chant il fait entendre

Galant, qui as fille à choisir

Ne prends pas la noire

Jamais ne fait que boire

Ni la blanchette

Elle change de couleur

Mais prends-toi la brunette

Tu auras l'amour seulette

Tu auras l'amour seulette
Du soir jusqu'à l'aube
La nuit et le jour
Toujours la jeunesse
Ne vit que d'amour.