La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



A UGAN J'A U PASTOU

Aügan j'a u pastou
Qui a marchandat uo anhéro
Penden la sésou, bèro coum la flou
Qoan crédou lou marcat heyt
Tout d'u cop qu'esté desheyt
Shens sabé ni l'u ni l'aüde
La caüso deü heyt.

Be n'an fi lou nas
Las douços anhérétos
Abans de quita lou lou cujala
Bolen bedé lou pastou
Dap lou salié, lou bastou
Ensenha'üs de grans caressos
E daüs hèro aünou

Mous Condurat
De grano counéchenso
Après abé croumbat
E pla marchandat
Uo anhéro coum u lugrat
Ségoundo en soun clédat
U aülhè de l'arribèro
L'a biengudo enlhéba.

Avisat'p'y plaa Pastous
De la countrado
Si cadets d'acord
Countractat d'abord
Si dats arros soulamen
Per caüques engajamens
Certos jou gaüséri crédé
Que'n sérats perdens.

Cette année il y a un berger
Qui a marchandé une agnelle
Pendant la saison belle comme la fleur.
Quand il crut le marché conclu
Tout à coup il fut défait
Sans que ni l'un ni l'autre sache
La cause de ce fait.

Qu'elles ont le nez fin
Les douces brebis !
Avant de quitter leur parc
Elles veulent voir le berger
Avec la salière, le bâton,
Leur prodiguer de grandes caresses
Et leur donner beaucoup d'amour.

Monsieur Coudurat
De grande expérience
Après avoir acheté
Et bien marchandé
Une agnelle comme un astre
Seconde dans son enclos
Un berger de la plaine.
Est venu l'enlever

Méfiez-vous bergers
De la contrée
Si vous tombez d'accord,
Contractez aussitôt.
Si vous donnez des arrhes seulement
En échange de quelques engagements
Certes j'oserais croire
Que vous serez perdants.