La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


A YAM BIN
   

Ayam bin
Biengue d'oun biengue !
Ayan bin,
Dinqu'aü maty !

Vesin, m'an dit que't maridas,
D'aquô jo be soi ravit ;
Mes si de jo no't menshidas,
Que't voi dar conselh d'amic.

Non sèi pas s'ès deus mei braves,
Mes l'aimar qu'a gran poder,
Aima la molhèr si sabes :,
Lamer qu'ei lo màger ben.

Mes pren-te garda a las cauças,
Non las t'aja la molhèr,
Car un sol càp si't descauces,
N'i tornas hicar lo pè.

Lo conselh d'un maishant mèste
Quauque càp que pôt valer,
Pren-lo per çà qui pôt éster,
Non hè mau si non hè ben.

Ayons du vin,
Vienne d'où qu'il vienne !
Ayons du vin
Jusqu'au matin !

Voisin, on m'a dit que tu te maries,
De ça moi je suis ravi ;
Mais si de moi tu ne te méfies pas,
Je veux te donner un conseil d'ami.

Je ne sais si tu es des plus gentils,
Mais l'amour a grand pouvoir,
Aime ton épouse si tu sais :
L'amour est le plus grand bien.

Mais prends garde à tes chausses,
Que ton épouse ne les mette pas,
Car si une seule fois tu acceptes
Tu n'y remets plus le pied.

Le conseil d'un mauvais maître
Quelquefois peut avoir de la valeur,
Prends-le pour ce qu'il peut être,
Il ne fait pas de mal s'il ne fait pas de bien.