La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


B ÉROGINA CHARMANTINA
   

Berogina, charmantina (bis)
Berogina lo men só ! (bis)
Perqué n'as tu tant de rigor
Doço amorina
Perqué n'as tu tant d'amaror
Per ton aimador ?

Los amors que't galantejan
Arren ne'us te pòtvirar.
Autorn de tu que van volar,
E que holejan,
Mes que ne'us denhas escotar
Que non vòs aimar !

Los plasers que't dan la hèsta
Los ris que i son convidats
E bitara que's son pausats
Dessús ta tèsta.
Mes quan de ton còr son caçats
Be son desolats !

Entà ha't la gran vesiada
Los boquets que son cuelhuts
E los clarins que son vienguts
Tà't dat l'aubada
Si de grat non son recebuts
Quant de suenhs perguts !

Quin se pòt que sias tan fièra,
Tu qui as tant de doçor ?
En vaganaut lo Diu d'amor
Que't hè tan bèra
Puishque no't tòca la dolor
De ton aimador.

Mignonnette, charmantette
Mignonnette mon soleil
Pourquoi as-tu t'en de rigueur
Doux et tendre amour !
Pourquoi as-tu tant d'amertume
Pour ton amoureux ?

Les amours te courtisent
Rien ne peut les chasser.
Autour de toi ils vont voler
Et ils font les fous.
Mais tu ne daignes pas les écouter
Tu ne veux pas aimer !

Les plaisirs te font la fête
Les rires y sont invités.
Et maintenant ils se sont posés
Sur ta tête.
Mais quand de ton cœur ils sont chassés,
Qu'ils sont désolés !

Pour te faire la grande gâtée
Les bouquets sont cueillis
Et les hautbois sont venus
Pour te donner l'aubade.
Si de bon gré ils ne sont pas reçus
Que de soins perdus !

Comment se peut-il que tu sois si fière,
Toi qui as tant de douceur ?
C'est en vain que le Dieu d'amour
Te fait aussi belle
Puisque ne te touche pas la douleur
De ton amoureux.