La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



B RE DIU DE MAS AMOUS

Bré Diü ! De mas amous (bis)
Tan loenh s’en soun alèjes (bis)

Déra Paris qu’en soun
Cinquante naü journèjes.

Quoan ne sérén mei loenh
Jou las irey cherchèjes.

Sère e bride Moureü
Lacay boute’ü la sère.

Nou pas la de tout jour
Mes la suber daürèje.

Truca de l’espérou
Lou loung de la ribère.

Moreu nou s'estangà
Tan qui (e)sté dab la bère

Aübrits amous aübrits
La frésque maridèje.

Las ! quin b'en aubrirey
Au lheyt qu'en soy couchèje

Aus bras de moun marit,
Nudéte e despulhèje

Bré Diü de mas amous
Tan loenh s’en soun alèjes.

Vrai Dieu ! De mes amours
Si loin s'en sont allées

Au-delà de Paris elles sont
A cinquante neuf journées.

Même si elles étaient plus loin
Par moi elles seraient cherchées.

Selle et bride Moreau
Laquais, mets-lui la selle !

Non pas celle de tous les jours
Mais celle qui est surdorée.

Il donna de l'éperon
Le long de la rivière.

Moreau ne s'arrêta
Que lorsqu'il fut avec la belle.

Ouvrez, amours, ouvrez,
La juste mariée !

Las ! comment vous ouvrirais-je
Au lit je suis couchée

Dans les bras de mon mari
Nue et dépouillée.

Vrai Dieu ! De mes amours
Si loin s'en sont allées


Recueilli par R Brefeil
Chanté par Michel Sacaze père et fils


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org