La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


C RIDO DAB LA TROUMPÈTO

Crido dab la troumpéto
Toues expleyts banitous
Fadot, présoumptuous,
Deche'm souléto
Seg tas milo balons,
Be'n t'en aulhous

Ja que hès batalhado
De ma simple amistat
Jou bey en quin esclat
M'aurés boutado
Tu qui la banitat ren tan d'esclat

Si pla m'abès aymado
Qu'at auri counégut
Si t'aben troubat mut a la belhado
Oun as sémiat lou brut
Qui m'an rendut

La timide carésso
Nou sab trop ço qui bou
E troumpéto e siulou tout que la blesse
U bouhet, l'arrajou,
Tout que'u da pou

Plus leu mico eslourido,
Dab bet amistouset
Qui parlo a mielhe alet
Qui cranh l'audido
E sab goarda de ret, lou so secret.

Si cauque estrembiado
Goustabo u bahurlè.
Tu qu'es lou qui boulè
Be'u da l'aubade
Jou't barri l'escale
Deu mé soule

Tes exploits vaniteux
Fat, présomptueux
Laisse-moi seule
Suis tes mille succès
Va-t'en ailleurs.

Puisque tu fais si grand carillon
De ma simple amitié
Je vois dans quel éclat
Tu m'aurais mise
Toi que la vanité rend si enflé

Si tu m'avais tant aimée
Je l'aurais reconnu
Si l'on t'avait trouvé muet à la veillée
Où tu as semé le bruit
Qu'on m'a rapporté

La timide caresse
Ne sait trop ce qu'elle veut
Et trompette et flûte tout la blesse
Un souffle, un rayon de soleil
Tout lui fait peur

Plutôt miche moisie
Avec un bel amoureux
Qui parle à demi voix
Qui craint que l'on ne l'entende
Et sait garder du froid, son secret

Si quelque délaissée
Aimait un fanfaron
Tu es ce qu'elle désirerait
Vas lui donner l'aubade
Moi, je te ferme l'escalier
De ma chambre