La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



C RUEL INGRAT

Cruel ingrat qui m’abandoune
Après m’abe tan proumetut
Que m’aure mey balut  (bis)
Aus despens de ma bite
Dem decha mau treta
Que de t’acountenta.

Quoan lous parents me reprouchaben
Credi que hasen de jeloux
Adare cependen   (bis)
Que troubi lou countrari
Qu’aben pitiat de jou
E mey de moun aunou.

Nou ja persoune sus la terre
Qui nou aje lou cô malau
De bede tan ploura, (bis)
Aquere joene filhe
Crede de ha l’amou,
S’a pergut soun aunou.

Oh ! pays e mays qu’abets hilhotes
A bousays qu’ey de p’abisa
Nou las lechens pas ana  (bis)
Lou se a la proumenade
Aquiu qu’an l’oucasiou,
De's da lou rendez-vous.

Joenes filhes prenets l'exemple
En aqueste vers de cançou
N'ajats frequentacious (bis)
Dab cerenes persounes
Sustout dab lous garçons,
Qui soun fort dangerous

Arrousete printanière
Et bous roussinhoulet amourous
Quitat bostes coulous, (bis)
Dechat boste ramadge
Sabiet auprès de jou,
Sabiet ploura dab jou.

Cruel ingrat qui m'abandonnes
Après m'avoir tant promis
Il m'aurait mieux valu
Aux dépens de ma vie
De me laisser maltraiter
Plutôt que de me satisfaire.

Quand mes parents me le reprochaient
je croyais que c'était de la jalousie
Maintenant cependant
j'ai la preuve du contraire
Ils avaient pitié de moi
Et plus encore de mon honneur.

Il n'y a personne sur terre
Qui n'ait le cœur malade
De voir tant pleurer
Cette jeune fille
Croyait de faire l'amour,
A perdu son honneur.

Oh pères et mères qui avez des filles
A vous de vous méfier.
Ne les laissez pas aller
Le soir à la promenade
Là elles ont l'occasion
De se donner le rendez-vous.

Jeunes filles prenez exemple
Dans ses vers de chanson
Ne fréquentez pas
Certaines personnes
Surtout pas les garçons;
Ils sont fort dangereux.

Petites roses du printemps
Et vous rossignolet amoureux
Quittez vos couleurs
Cessez votre ramage
Venez auprès de moi
Venez pleurer avec moi.