La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire


C RUELE SI TU EM BOS AYMA

Cruèle si tu em bos ayma
Perque em deches tan souspira
Espie dab douçou e coumpaciou
Espie la soufrence de toun aymadou
Sabi lèu souladja ma pène
Brisa mas cadènes
Moun cô qu’ey enclabat
Qu’es tu qui la charmat.

Lous tos oelhs semblon dus lugras
Arre de blanc coum las tos mas
Nou ja rose nade flou suban jou
A bede tas machères lou fresc vermilhou
Bèth l’estelle maytinelle
Certe qu’ey tan bere
Mes n’a pas tan d’esclat
Coum tu as de beutat.

Puch que per jou as tan d’amistat
Nou’m seras pas d’arre troumpat
T’aymi autan coum tu a jou e si mey nou
Encoère dabantage dab mes d’affectiou
Quoi quim parescoy sebère
Podes crede encoère
Que interiouramen
Jou t’aymi tendremen.

Jou be soufrechi gran turmen
Quoan jou nou’ t bey a tout moumen
Mes quoan bey ta rudou e ta rigou
Tas rudes manières perden ma resou
Mes pren part a ma tristesse
Sies la me mestresse
Qu’at boulhes ou que nou
Serey  toun aymadou.

Cruelle si tu veux m'aimer
Pourquoi me laisses tu tant soupirer
Regarde-moi avec douceur et compassion,
Regarde la tendresse de ton amoureux,
Viens vite soulager ma peine
Briser les chaînes
Mon cœur est enchaîné
Par toi qui l'as charmé

Tes yeux semblent deux astres
Rien de blanc comme tes mains
Il n'y rose, aucune fleur suivant moi
A voir tes lèvres le frais vermillon
Vois l'étoile du matin
Certes elle est si belle
Mais elle n'a pas tant d'éclat
Comme toi as de beauté.

Puisque pour moi tu as tant d'amitié
Tu ne seras en rien trompé
Je t'aime autant que toi à moi et plus
' Encore d avantage avec plus d'affection
Quoique je te paraisse sévère
Tu peux croire encore
Qu'intérieurement
Je t'aime tendrement

Je soufre grand tourment
Quand je ne te vois à tout moment
Mais quand je vois ta redusse et rigueur
Tes rudes manières perdent ma raison
Mais à ma tristesse prend part
Sois ma maîtresse
Que tu le veuilles ou non
Je serai ton amoureux.