La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



D E FRANÇA VOLÈ PARTIR

De França vòlè partir (bis)
La bèra Margalida (bis)

Adiu Margalida, adiu (bis)
Adiu Margalida. (bis)

S'ompreja devath bèth bròc
La bèra Margalida (bis)

Per aquiu vien a passar
Bèth chivalièr d'Ongria (bis)

Que hasètz la bèra au bòi (bis)
Sola shens companhia ? (bis)

Jo't demori a tu, galant, (bis)
E la to(a) companhia. (bis)

Que la pren peu cod deu braç (bis)
Sus son chivai l'a misa. (bis)

Tot lo bòi que n'an passat (bis)
Shens nse jamei mot diser. (bis)

Quan esten delà deu bòi (bis)
La bèra e's bota a rider. (bis)

Perqué n'arridetz vos tant (bis)
La bèra Margalida ?

Si v'arridetz deu chivau (bis)
O de la séra-brida , (bis)

Jo non m'arrid deu chivau (bis)
Ni de la séra-brida. (bis)

Jo m'arrid de tu, galant, (bis)
De la to(a) cobardisa. (bis)

Tornaretz la bèra ao bòi (bis)
Cent escuts jo'vs daria ?(bis)

Ni per cent ni per dus cents (bis)
Quan me'n daretz dus mila.(bis)

Quan avètz la catla au pè, (bis)
Perqué non la'n plumàvatz ? (bis)

De France voulait partir
La belle Marguerite

Adieu Marguerite, adieu
Adieu Marguerite.

Elle est à l'ombre sous une belle aubépine
La belle Marguerite.

Par là vient à passer
Beau chevalier de Hongrie.

Que faisiez-vous la belle au bois
Seule sans compagnie ?

Je t'attends toi, galant,
Et ta compagnie.

Il la prend par le coude
Sur son cheval l'a mise.

Tout le bois ils ont passé
Sans jamais se dire un mot.

Quand ils furent au-delà du bois
La belle se met à rire.

Pourquoi riez-vous tant
La belle Marguerite ?

Vous moquez-vous du cheval
Ou de la selle-bride.

Je ne me moque pas du cheval
Ni de la selle-bride.

Je me moque de toi, galant,
De ta couardise.

Reviendriez-vous la belle au bois
Cent écus je vous donnerais ?

Ni pour cent ni pour deux cents
Même si vous m'en donniez deux mille.

Quand vous aviez la caille à vos pieds,
Pourquoi ne la plumiez-vous pas ?