La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




D ESPUSH TU SORTIS DE GABAS

Despush tu sourtis de Gabàs
Nine, tan gentilhete ailàs (bis)
Lo roussinhòu sus l’agreulet
Nou tourne plus nade cansouete
E lou pastou debath l’abet
De chagrin b òu mourir, praubet !.

Douce flourete deu printemps
Qu’ès gelade, quin countratemps, (bis)
Qu’èras l’ornament deu balon,
Pertout lusibe tà richesse.
Deu sourelh qu’abès un rayou,
Adiu ! Nine la bère flour.

Lous elements soun descadenats
Las hounts creishen aus coustalats,
Lou gave que s’ei desbourdat,
Souns bòrds alarmats de tristesse.
Tout qu’ei doulou, tout qu’ei coumbat
Despush que Ninete a quitat.

Cò de curióus, lous tons parents,
Que se’n arriden enter las dents
Aquerò qu’ei ua faussetat
Car au pòt qu’an drin d’ironie
E lous pastous qu’an touts jurat :
Jamés plus nou i haran cledat.

Depuis que tu es partie de Gabas
Ninette si gentille, hélas
Le rossignol sur le houx
Ne chante plus de chanson
Et le berger sous le sapin
De chagrin veut mourir, le pauvre.

Douce fleur de printemps
Tu es gelée, quel malheur
Tu étais l'ornement du vallon,
Partout luisait ta richesse
Tu étais un rayon de soleil
Adieu Nine la belle fleur.

Les éléments sont déchaînés,
Les source grossissent sur les collines
Le gave déborde,
Ses rives ne sont que désolation
Tout est douleur, tout est sens dessus-dessous
Depuis que Ninette est partie.

Ce qui est curieux, tes parents
Rient sous cape
Cela n'est que fausseté,
Car aux lèvres a un peu d'ironie
Et les bergers ont tous juré :
Jamais plus ils n'y parqueront.


Pierrine Gaston SACAZE

Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...




Contact

    www.ossau.org