La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



D IU DE LA NOEYT QUI TAN EY LOUNGUE

Diu ! de la noeyt qui tan ey loungue
Coustat deu mé marit jelous !

Toute la noeyt que la' turmente
Bère, oun abets bostes amous ?

Jou que nou n'ey, ni que nou n'aymi
Ni que nou n'aymi nad que bous.

Qui ère lou qui dab bous parlabe
Tantos quoan biènets de la houn.?

Aquetch qu'ère lou boste fray
Lou qui tan bou parla dab bous.

Parla courblu ! si jou l' atrapi,
Tuare à d'etch, batré à bous.

Nou harats nou, moun amic Pierre,
Ja, s'en anira l'amarou.

Touts lous auseyts, qui per boy bolen,
Touts nou'n soun pas d'u cassadou.

Ni las aulhes qui pèchen l'erbe
Toutes nou'n soun pas d'u pastou.

Ni lous péchous qui soun dens l'aygue
Touts nou'n soun pas d'u pescadou.

Tapoc nou souy, jou toute boste
Que j'aben part d'audes chens bous.

Que j'aben part lous clercs d'escole.
E tabe d'audes aymadous.

Dieu ! Que la nuit est donc longue
Au côté de mon mari jaloux.!

Toute la nuit il la tourmente
Belle où avez-vous vos amours.?

Je n'en ai point ni non plus je n'aime
Ni je n'aime personne que vous.

Qui était celui qui parlait avec vous
Lorsque vous veniez de la fontaine.

Celui-là c'était votre frère
Celui qui désire tant parler avec vous.

Parler corbleu ! si je l'attrape
Je le tuerai, vous battrai.

Vous ne le ferez pas, mon ami Pierre
Votre amertume se dissipera.

Tous les oiseaux qui volent par le bois
Ne sont pas tous à un seul chasseur.

Ni les brebis qui paissent l'herbe
Ne sont pas toutes à un seul pasteur.

Ni les poissons qui sont dans l'eau
Ne sont pas tous à un seul pêcheur.

De même ne suis-je pas moi toute vôtre.
D'autres que vous y ont part.

Y ont part les clercs d'école
Et aussi d'autres amoureux.