La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



D US PASTOUS A L'OUMBRETE

Dus pastous a l’oumbrete
Que hasen u bouquet
L’un cuelhe la briulete
E l’aute lou muguet.
Jou qu’aymi l’immourtèle (bis)
Mei que las autes flous
Coum ey toustem fidèle
Atau soun mas amous.

Jou que t’at dits princesse
U cop e nou pas mei
Que la mie tendresse
Nou fenira jamei.
He'n drin l’experience (bis)
Nou't demendi qu’aco
En jou pounh d’aparence
Mes qu’at ei tout au cô.

U bouquet de briuletes
Que me n'abès embiat
Diu ! d’aqueres manetes
Tan plà l'aben troussat.
Dab courdounet de sede (bis)
E dab l'espingle d’or
Diu ! d’aqueres manetes
Que balen u tresor.

Deux bergers à l'ombre
Faisaient un bouquet
L'un cueillait la violette
Et l'autre le muguet.
Moi, j'aime l’edelweiss
Plus que les autres fleurs
Comme il est toujours fidèle
Ainsi sont mes amours.

Moi je te le dis, princesse
Une fois et pas plus
Que ma tendresse
Ne finira jamais.
Fais-en un peu l'expérience
Je ne te demande que cela
En moi, point d'apparence
Mais j'ai tout dans le cœur.

Un bouquet de violettes
Que tu m'avais envoyé
Dieu ! DE ces petites mains
L'avaient si bien enveloppé
Avec du cordonnet de soie
Et une épingle d'or.
Dieu ! De ces petites mains
Elles valent un trésor.