La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




J AMEI AIMARÈI FILHA

Jamei aimerèi filha (bis)
Qui aja lo peu frisè (bis)
Trioun la doun doundète
Trioun la doun doundé

Sinou la peu logueta
Qui ei hèita a mon gré.

A mon grat, a ma guise
Tota ma volonté

Qoan jou la me'n vau véder
La tròbi dens un pré.

Qoan jou la me'n saludi
Sé'm vira dé costé

Que mé démandatz Senher ?
Sénher, qué démandé ?

Volets argent de borsa
Ou anèth suberdauré ?

No'n voi argent de borsa
Ni anèth suberdauré

Que voi pomas rénétas
Qui aü voste sen porté.

Las pomas son verdotes
Maduras no'n son pas

Mes quan sian maduras
Galant, vos las auré

Non i envietz pas messatgé
Vos médish cau viéner.

Los messatgèrs que trompan
Vos me desliureré
Trioun la doun doundète
Trioun la doun doundé.

Jamais je n'aimerai fille
Qui ait les cheveux frisés,
Trion la don dondète,
Trion la don dondè.

Sinon celle des cheveux longs
Qui est faite à mon gré

A mon gré, à ma guise
Tout est à ma volonté.

Quand je vais la voir
Je la trouve dans un pré.

Quand je la salue,
Elle se tourne de côté.

Que demandez-vous, Seigneur,
Seigneur que demandez-vous ?

Voulez-vous argent de ma bourse,
Ou anneau surdoré.

Je ne veux ni argent de bourse
Ni anneau surdoré ?

Je veux les pommes rainettes
Qui dans votre sein portez.

Les pommes vertes,
Mûres, ne sont pas.

Mais quand elles seront mûres,
Galant vous les aurez.

N'envoyez pas de message,
Vous-même devez venir.

Les messagers sont trompeurs
Vous me délivrerez.
Trion la don dondète,
Trion la don dondé.




Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


www.ossau.org