La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



L A PLENTA DEU PASTOR

Aulhers de totas las contradas
Ca vietz audir nostes dolors,
Qu’ei fenit a jamei,
De veder tan d’aulhades (bis)
Sus los nostes camins
Tots pingorlats de flors. (bis)

Au bèth miei deu primtemps,
Vriuleta berojina
Que deishavas lo loc,
Tau banèth saboròs
Tu qu’ei seras tostem,
Çò qui’m va mancar hèra (bis)
Qu’ei lo son tan plasent
Deus charmants tringuerons.(bis)

Auprès de tu ma mie,
Que'n plori de tristessa
Sovien'te d'aqueth temps,
Un còp secat l’arrós
Qu’enviavam lo Pigon,
Guardar las aulheretas (bis)
E tos dus suu gason,
Cantavam ua cançon. (bis)

Adara tot solet,
Capsus de la montanha
Cò qui'm turmenta mes,
Que las nostes amors
Qu’ei de saber que lèu,
Sus aquera pelosa (bis)
Non cherirei pas mei,
Los petits anherons. (bis)

Bergers de tous les pays
Venez écouter notre chagrin
Car c'est fini
De voir autant de troupeaux
Sur nos chemins
Aux bordures fleuries.

Au beau milieu du printemps,
Jolie violette
Tu t'en vas pour laisser la place.
A la savoureuse réglisse.
Tu pars mais tu resteras toujours
Ce qui va me manquer le plus
C'est le son tant plaisant
Des charmantes clochettes.

Auprès de toi mon amie,
Je pleure de tristesse
Souviens-toi de ce temps,
Lorsque la rosée avait séché
On envoyait le chien
Garder les brebis
Et tous deux sur l'herbe
On chantait une chanson.

Maintenant tout seul,
Au sommet de la montagne
Ce qui me tourmente plus
Que nos amours
C'est de savoir que bientôt
Ssur ces herbages
Je ne pourrai plus chérir
Les petits agneaux.


Chanté à Siros par les jeunes de Laruns ( septembre 1969 )
Paroles : G Sanchette / Musique : JC Coudouy


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org