La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



L AS HILHES DE MARMANDE

Las hilhes de Marmande (bis)
Qui's bòulen marida. (bis)

No'n bòulen pas deüs òmis (bis)
Que noun sian aboucats. (bis)

Los aboucats soun riches, (bis)
Que noun las bòulen pas. (bis)

Bòulen las de Coudures
Que'n soun de magestat.

Que'n pòurtan la frontanjes
Dabant deu peü frisat.

*****

L'aute journ me n'anabi
Soulet entà Paris
ou
Les chemins dans Paris

Il y a trois belles dames
Qui Dançon main en main.

La plus jouéne de toutes
Que m'a donné la main.

Aü permè tour de danço
La bèra danço bien.

Aü ségound tour de danço
La bèra danço point

Perqué noun dansatz, bère
Perqué noun dansatz point ?

Si vous êtes malade
Belle ne cachez rien.

Mon père ei pouticayre
Et moi bon médecin

Qui guérit les malades
Du soir jusqu'au matin.

Las hilhes de Marmande (bis)

Les filles de Marmande
Qui veulent se marier

Elles ne veulent pas des hommes
Qui ne soient pas avocats.

Les avocats sont riches
Ils ne les veulent pas.

Ils veulent celles de Coutures
Qui ont de la majesté.

Elles portent un ruban froncé
Devant leurs cheveux frisés.

****

L'autre jour je m'en allais
Tout seul à Paris.
ou
Les chemins dans Paris

Il y avait trois dames
Dansaient main dans la main.

La plus jeune de toutes
M'a donné la main.

Au premier tour de danse
La belle danse bien.

Au second tour de danse.
La belle ne danse point.

Pourquoi ne dansez-vous pas, belle
Pourquoi ne dansez-vous point ?

Si vous êtes malade
Belle ne cachez rien.

Mon père est apothicaire.
Et moi bon médecin.

Qui guérit les malades
Du soir jusqu'au matin.

Les filles de Marmande


Branle chanté "Aussau toustem"
(Vallée d'Ossau)


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org