La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



Q UAN LOU BOÈ BIEN DE LAURA

Quan lou boè bien de laura
Planto soun agulhado

Trobo sa hemno au pè deu hoec
Touto descounsoulado

Si'n ets malaudo digats o
Te harem u poutage

Dab uo rabo, u caulet
Ua lauseto magre

Quan sérey mourto enterrat-me
Au mey houns de la cabo

Lous pès birats a la pared
Lou cap sous la canéto

E lou roumius que passaran
Prendran aigo senhado

Que diséran : « qui ey mourt aci ?
Ey la praube bernardo »

« Que'n ey anado au Paradis
Au ceu dab las sos crabos »

Aute versiou

Quan lou boué bien de laura
Planto soun agulhado

Sus lou cami qu'a rencountrat
La bèro (n') adourado

Bèro si'm boulérets ayda
Au cam a ha la junto

Nani goujat nou podi pas
Nou soy pas maridado

Ço qui n'ey heyt be's pot pla ha
Au mens si'n es counsento

Si pay at bou, disi pas nou
Que l'at cau ana dise

Quand le bouvier vient de labourer
Plante son aiguillon.

Trouve sa femme au pied du feu
Toute déconfite

Si vous êtes malade dites oui
Nous te ferons un potage

Avec une rave, un chou
Une alouette maigre

Quand je serai morte enterrez-moi
Au plus profond de la cave

Le pieds tournés vers le mur
La tête sous la cannelle

Et les pèlerins qui passeront
Prendront de l'eau bénite

Ils diront « qui est mort ici
C'est la pauvre Bemarde

Elle est allée au Paradis
Au ciel avec ses chèvres »

Autre version

Quand le bouvier vient de labourer
Plante son aiguillon

Sur le chemin a rencontré
La belle adorée

Belle si vous voulez m'aider
Au champ joindre les boeufs

Non jeune homme je ne peux
Je ne suis pas mariée

Ce qui n'est fait peut bien se faire
Au moins si tu es consente

Si père le veut je ne dis pas non
Il faut aller lui dire