La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



L OU BIEIL GOUYAT

Be'm senti you maü alougat
Peü besouing d'aymable troubaille !
Qué soy coum ù péch endrougat,
Et nou hèy plus arré qui baille.
Batleü mayemén eslourit,
Dons la soulétat qu'im debéye,
Nou sèy quin m'anéra l'esprit,
Si nou'm hey leü passa l'embéye.

Lou qui boü das ûe mouillé,
Dens aqueste tems dé hélère,
Qué deü abé mantu souliè
You qué m'en y ey aculat hère.
Après abé plà tournéyat
Et hazardat quaüque réqueste,
A mieyes qu'em soy démourat,
En disen tout dous male-peste !

T'abé nou s'y trobe à caüzi
Qu'aü marcat dé l'incoumbénénce;
Oun n'ey bét goueyre récouti
Qué fadesse, qu'impertinence
Après, anat-pé récapta,
Per plà qu'ip digue la nature :
Lheü mieillé baü dé démoura
Qué dé courre male abenture.

Dé suspendé oùn ey lou moyen,
Dab lou délérét qu'im désole?
Nou'm déche en repaüs u moumen,
Chens m'ahouca débat l'estole !
Sadoup dé persécutiou,
Béyam dé ha mieillé rébue,
Dab drinou mench d'attentiou,
Car lou trop qué da la berlue.

Tans n'y a, deiis qui, chic abisats,
Dons aqueste saüt dé la bite,
S'en soun toutû prou plà troubats,
Aü mench si s'em bam à la dite....
Puch qué l'usatyé em dà lou drét,
A truques d'insinné houlie,
Qu'em yéti, dab lou mé paquét,
Miey clucat dens la counfreyrie.

Ço qu'im engatye à ha lou pas,
Qu'ey, si n'oun sort boune harie,
D'em poudé plagne en aquét cas
En prou noumbrouse coumpagnie...
Ataü, enço deüs malhurous,
Lou qui sey cresmat nou hé faüte
Dé s'adrourni las escousous,
En admiran lou qui s'escaüte.