La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




L OU DOUS PRINTEMPS

Lou douç printemps quoan la laudete
S’esbrigalhabe a haa soun nid
Ue bère e douce bergerete
S’arricoquetabe au bousquet..

Se jà se l’abí rencountrade
Ça digóu Joan dens soun soumelh
Certes jou que l’aurí gahade,
Oey que nou poush car que soi bielh.

Dens lou hamèu las tumenejes
Dejà que pareshèn huma
E l’oumbrete sus las haudejas
Que coumençabe a debara.

Lou me troupèth a la solane
Jou que l’aplegui tau cujalar
Après soulet dens la cabane
Ailàs ! Praubòt que bau jo ha ?.

A Cujalat, qu’ei ma coustume
Dessús lou siu tout estenut
De repassa dens l’amertume
Touts lous mouments de ma joentut.

Le doux printemps quand l'alouette
S'épuisait à faire son nid
Une belle et douce bergère
Batifolait dans le bosquet.

Si autrefois je l'avais rencontrée,
Se dit Jean dans son sommeil
Certes je l'aurais prise moi
Aujourd'hui je ne puis car je suis vieux.

Dans le hameau, les cheminées
Déjà paraissaient fumer
Et l'ombre sur les hauteurs
Commençait à descendre.

Mon troupeau est au soleil
Je le ramène à la bergerie
Et seul dans ma cabane
Hélas, que vais-je faire.

Dans ma cabane comme d'habitude
Étendu sur des rameaux de sapin
Je ressasse dans l'amertume
Tous les moments de ma jeunesse.


Pierrine Gaston Sacaze

Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...



Contact

    www.ossau.org