La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




L OU PERMER DE MARÇ

L o permer de març, qu'èram partits
Trenta camaradas joens e hardits
Ent'anar tà Spanha
T'anar véder los Espanhons (bis)
Si ns'an guardat doblons

Anem camaradas que cau marchar
Ta Brosset que cau arribar
En aquera casa
Aquiu que suenhan plan las gents (bis)
Porvu que paguen bien.

Passat Peiralua, Salient,
Lo còr, l'esprit cambian de sentiment,
De véder aqueth monde
Que jamei n'an vist ren semblant (bis)
Sinon tà Bètharram.

Trenta qu'em partits joens e gaujos
Entà hà's anar aganits raujos
Tà la nosta casa
Que vam porter a nostas maisons (bis)
Ua cinta de doblons.

Adishatz tots, hemnas, mainats,
Qu'èm plan tornats, tots en santat
Au noste vilatge.
Adara cau anar pastorejar (bis)
Ta Bordèu cau anar.

L e premier mars, nous étions partis
Trente camarades jeunes et hardis
Pour aller en Espagne
Pour aller voir si les Espagnols
Nous ont gardé des doublons.

Allons camarades il faut marcher
À Brousset il faut arriver
Dans cette maison
Là on soigne bien les gens
Pourvu qu'ils paient bien.

Passés Peyrelu, Salien,
Le cœur, l'esprit changent de sentiment,
De voir tout ce monde
Que jamais on n'a vu rien de ressemblant
Sinon à Bétharram.

Trente nous sommes partis jeunes et joyeux
Pour aller se remuer gagneurs et enragés
Pour notre chez nous.
Nous allons porter dans nos maisons
Une ceinture de doublons.

Bonjour tous, femmes, enfants,
Nous sommes bien revenus, tous en bonne santé
À notre village.
Maintenant il faut aller garder les troupeaux
À Bordeaux faut aller.

puce    Sources

Augustin Cauhapé



Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


www.ossau.org