La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



L OUBIE DE BACH

Bilatje de Loubié,
B' es tu doun en bet loc
Au près de la mountanho,
Au pé deu gran garroc
Au pas de la Baléo,
Daban lou pic d'Aussau
Au bord de l'aygo claro,
Sus lou cami de Pau
!

Loubié ! Que biens, ségu,
Deus Loups de l'antic tems
Qui courrèn per Anglas,
Per Listo, per Garrems
Audiendo, Lezeru, Galisto,
Laas, l'Ouraou
Lous Planhets, Micanas,
Lou bosc Gros, l'Echart nau
.

Lou Poun, despuch lountems
Qu'et hé la rénoumado
Dab lou Trespoey, l'Oustau,
Lou Bousquérot, la Prado
E lou Gabe d'Aussau,
Qui bribéjo tout l'an
Toustem hèro pressat,
Sié petit ou gran.

Lous estranjès, l'estiu,
S'en bienen tau bilatje
Ta rehas la santat,
Respira lou boun ayre
Bébé leytino fresco,
Minja car deus toupis
E cauque cop tabé,
Gousta lous mielhes bis
.

Lous qui an bous jarrets,
Ban ta Dareyturèro
Pujon tau soum deu Rey,
An calhaus ta cadièro
Amasson bèros flous,
Blanquétos coum la nèu
E tabé arraguétos,
Sucrentos coum lou meu
.

Bilatje de Loubié,
Qui sabs tan pla arcoelhe
Bé soy doun jou counten,
Quan te tourni rébédé
Hero loenh deus mes oeihs,
Souben que pods esta
Qu'es toustem près deu cô,
Qu'at biey asségura
.

Village de Louvie
Tu es en un bel endroit
Auprès de la montagne
Au pied d'un grand rocher
Au pied de la vallée
Devant le Pic d'Ossau
Au bord de l'eau claire
Sur le chemin de Pau.

Louvie tu viens, c'est sûr,
Des Loups de l'antique temps
Qui couraient par Anglas
Par Listo, par Garrens
Audiende, Lezeru, Galiste
Laas, l'Ouradou
Les Plagnet, Micanas
Les bois gros, l'Echart neuf.

Le Pont depuis longtemps
T'a fait la renommée
Avec le Trespoey, l'Oustau
Le Bousquérot, la Prade
Et le gave d'Ossau
Qui bruit toute l'année
Toujours très pressé
Qu'il soit petit ou grand.

Les étrangers l'été
S'en viennent au village
Se refaire la santé
Respirer le bon air
Boire petit lait frais
Manger la viande des pots
Et quelquefois parfois
Goûter les meilleurs vins
.

Ceux qui ont de bons jarrets
Vont à Dareyturèro
Montent au haut du Rey
Ont des cailloux pour chaise
Ramassent de belles fleurs
Blanches comme neige
Et aussi des fraises
Sucrées comme le miel
.

Village de Louvie,
Qui sais si bien accueillir
Je suis donc content
Quand je te revois
Très loin de mes yeux
Souvent tu peux être
Tu es toujours près du cœur
Je viens le confirmer
.