La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



MATI S'EI LHEBAT

Mati s'ei lhébat (bis)
Lou Rei d'Angéterre,
Ailas !
Lou Rei d'Angéterre.

S'en pren soun chibaü
La bride e la sère.

Que s'en ba abeüra
En ue hount tan clère.

Suòu cami trouba
Tredze damisèles.

Toutes las baïsa
Sinou la plus bère.

Perqué'm réfusat
Lou Rei d'Angéterre ?

Boste so m'a dit
Qu'èret maridèje.

Be'n a pla mentit,
La faüsse bilène.

Enter ére i jou
B'aüram la gran'guerre.

Ere lou pugnau
Y jou dab l'espèje.

Diseran las gens :
B'aciu la gran'guerre ;

Per u pâ de sos (bis)
Hèn trembla la terre !
Ailas !
Hèn trembla la terre !

Matin s'est levé
Le Roi d'Angleterre,
Hélas !
Le Roi d'Angleterre.

Il prend son cheval,
La bride et la selle.

S'en va l'abreuver
A une fontaine limpide.

Sur son chemin trouve
Treize demoiselles.

Toutes les baisa
Sauf la plus belle.

Pourquoi me refusez-vous,
Roi d'Angleterre ?

Votre sœur ma dit
Que vous étiez mariée.

Elle en a bien menti
La fausse vilaine.

Entre elle et moi,
Nous aurons la grande guerre.

Elle (avec) le poignard,
Et moi avec l'épée.

Les gens diront :
Voici la grande guerre ;

Pour un paire de sœurs,
Tremble la terre,
Hélas !
Tremble la terre.