La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



MOUN PAY E MA MAY

Moun pay e ma may
Nou n'an qu'a jou filhete.
Adiu, amous, adiu,
Adiu, mas amouretes.

M'en fin ana tau boy
Goarda las berbisétes
Tandos n'ey a goarda,
Nou sey oun las meté

Au fourastèn deu rouè
Que ja erbe fresquéte
Quan jou y estey dehens
Nou y troubey que briulétes

M'en prengouy duos ou très
De las mes poulidétes
Las mé boutey au sé,
Enter ma chemiséte

L'ue bouy tau mé pay
E l'aute en ta ma mayre
L'aute bouy tau fiançat,
Aquére ey la mes bère

Lou fourastiè deu rouè
Que las m'y a biste mété
« Léchats aco léchats
Léchats las, las briulétes

E si nou'n las léchats,
Bous pagarats l'erbéte »
Quin la te pagarey
Nou ey crouts ni baquéte

Ni aulhes ni moutous,
Ni cause qui au moun balhe
Si at abet bèle si,
Lou boste maridatje

Que nou l'auras tu nou,
Fouretiérot saubatje
Moun père l'a proumès
Au galan deu bilatje

Pusque l'abet proumès
B'ey pla juste que l'aje
Adiu amous, adiu,
Adiu mas amouretes

Mon père et ma mère
N'ont que moi de fillette
Adieu amour adieu
Adieu mes amourettes

Ils me font aller au bois
Garder les brebis
Tant j'en ai à garder
Que je ne sais où les mettre

A la forêt du roi
Il y a de l'herbe fraîche
Quand j'y fus dedans,
Je n'y trouvais que des violettes

J'en pris deux ou trois
Des plus jolies
Je les mis dans mon sein
Dans ma chemisette

L'une je veux pour mon père
L'autre pour ma mère
L'autre je veux pour mon fiancé
Celle-là est la plus belle

Le forestier du roi
M'a vu les y mettre
Laissez cela, laissez
Laissez-les les violettes

Et si vous ne les laissez,
Vous paierez l'herbette
Comment te paierai-je,
Je n'ai ni croix ni vachette

Ni brebis ni mouton,
Ni chose au monde qui vaille
Si, vous avez la belle si,
Votre mariage

Tu ne l'auras certes pas toi,
Petit forestier sauvage
Mon père l'a promis
A un galant du village

Puisque le lui avez promis
Il est bien juste qu'il l'ait
Adieu amours, adieu
Adieu mes amourettes