La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



MOUSSU GOARI MA MALAUDIE

Moussu goarit ma malaudie
Bous qui ets u tan gran medeci
Qu’ey lou malandre tout lou die
E de la noeyt nou pouch droumi
A nouste que’m criden
Que se m’en arriden
De ço qui cause ma doulou
Qu'as mau d’amou. (bis)

En houleja dessus las prades
Jou que nou trobi mey nat plase
E plà souben coum ue maynade
Que plouri chens sabe perque
Co qui’m desèspere
Qu’ey sus la machère
Que se’m perd tou lou bermilhou
Tau mau d’amou (bis)

Be cau que’p hasqui counfidence
D’oun pot probiène moun estat
U berge de ma counechense
Deu medich mau qu’ey entecat
A force de'u planhe
Si l’ou mau se ganhe
Qu'aurei près dab aqueth pastou
Lou mau d’amou (bis)

Escoutat plà moun ordounence
Qui he lou mau que’u deu goari
Lou berge d’oun bien ta soufrence
Que deu estar toun medeci
Qu'u dous maridadge
Amassat’v'engadge
Nou i a rémedi autan bou
Tau mau d’amou (bis)

Monsieur, guérissez ma maladie
Vous qui êtes un si grand médecin:
J'ai le mal-être tous les jours,
Et la nuit je ne peux pas dormir.
Chez moi on me gronde,
On se rit
De ce qui cause ma douleur...
Tu as mal d'amour !

A folâtrer dans la prairie,
Je n'y trouve plus aucun plaisir;
Et bien souvent, comme une enfant,
Je pleure sans savoir pourquoi.
Ce qui me désespère,
Sur ma joue,
Je perds le vermillon...
Tu as mal d'amour !

Il faut que je vous fasse une confidence,
D'où peut provenir mon état;
Un berger de ma connaissance
Du même mal est touché.
A force de le plaindre,
Si le mal s'attrape,
J'aurais pris avec ce pasteur
Le mal d'amour !

" Écoute bien mon ordonnance :
Qui fait le mal, doit le guérir.
Le berger d'où vient ta souffrance,
Doit être ton médecin.
Qu'un doux mariage
Tous deux vous engage:
Il n'y a pas de meilleur remède
Pour le mal d'amour."