La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




PASTOUROULETTE

Pastouroulette,
D'aqueste oumbrette
Say dap you gousta la frescou.
— Beryé, lou me tin nou craing pas lou sou. (Bis)

Pastouroulette,
De ma musette
Bien enténé lous airs gaüyous.
— Deti roussignoulétqu'aymi mey las cansous. (Bis)

Pastouroulette,
Aqueste herbette
Sabi hà péché à touns moutous.
— Eths qu'en an aci ; gouarda l'at en taüs tous. (Bis)

Pastouroulette,
Puch qu'es soulette,
Deù loup qu'eth bienerey gouarda.
—Ah ! lou mé pigou qu'eu me pot bien accassa. (Bis)

Pastouroulette
Simple et doucette,
En boularés per aymadou ?
— Beryé, noun bouy nat, porte aillous toun amou. (Bis)

Pastourelle,
B'ès tu cruelle
Àrrès hou t'aymera coum you.
— Beryé, yamey nan coumandat l'amou. (Bis)

Adiü, bergère,
Moun cô sincère
T'aïméra maùgrat ta rigou.
— Ah ! tourne douma, lheü que sérèy d'humou. (Bis)

Pastourelle,
De cet ombrage
Viens avec moi goûter la fraîcheur.
— Berger, mon teint ne craint pas le soleil.

Pastourelle,
De ma musette
Viens entendre les airs joyeux.
— Du rossignol j'aime mieux les chansons.

Pastourelle,
De cette herbette
Viens faire paître a tes moutons.
— Ils en ont ici ; garde-la pour les tiens.

Pastourelle,
Puisque tu es seulette,
Contre le loup je viendrai te garder.
— Ah ! mon chien saura bien le chasser.

Pastourelle
mple et douce.
Me voudrais-tu pour amoureux ?
Berger, je n'en veux aucun, porte ailleurs ton amour

Pastourelle,
Tu es bien cruelle,
Personne ne t'aimera comme moi.
— Berger, on ne commande pas l'amour.

Adieu, bergère ;
Mon cœur sincère t'aimera,
T'aimera malgré tes rigueurs.
Ah ! reviens demain, je serai peut-être d'humeur.