La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




PIC DEU MIEYDIA

Ailàs que vei jo ?
On ès tu ma museta,
Cantem bèra canson,
Ca-vi ma gracioseta
Sus aquesta hautor,
Cantem bèra canson.

Vedent de tot costat
La superba pintrura
De tom la beutat
Dom se para natura ,
Com eth soi afectat
De tota la beutat.

Dens mon emocion
Quiadmiri la riquessa
De Diu M creator
Qu'adôri la sagessa
E la perfeccion
De Diu lo creator.

E i ei eth dens Paris,
E i a tant de mervelhas ?
Peut-être en nat pats
Son n'i veden de parelhas
Causant tant de sopirs.
Peut-être en nat pais.

Hélas, que vois-je,
Où es-tu ma musette ?
Chantons belles chansons,
Viens ma gracieuse
Sur cette hauteur,
Chantons belles chansons.

Voyant de tout côté
La superbe peinture
De toute la beauté
Dont se pare nature,
Comme lui je suis empreint
De toute la beauté.

Avec émotion
J'admire la richesse.
De Dieu le créateur
J'adore la sagesse
Et la perfection
De Dieu le créateur.

Y est-il, lui, dans Paris,
Y a-t-il autant de merveilles ?
Peut-être en nul pays
On n'en voit de pareilles
Causant tant de soupirs
Peut-être en nul pays.


Texte original de l'auteur

    Pierrine Gaston-Sacaze


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...




Contact

    www.ossau.org