La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire




PLANE DE BEDOUS

Adiu, plane de Bedous
Cami nau d’Espanhe
D’Aydius soun mas amous
Pujem la mountanhe.

Adiu, plane de Bedous,
Gabe qui l’enclabes
Lou sendèr deus amourous
Qu’ei lou de las crabes
Coundusech-tà mas amous
Rigoulet qui’u labes.

Mes dejà l’amou tout dous
Trop lèu que’ns separe
Gaboulet de plus en plus
Car toun ounde clare
Quoan jou'm en bau ta capsus
Capbatch que debare.

Jou qu’aymi de souneja
Lou loung de ta ribe
D’endéner gourgouleja
Toun ayguete bibe
Sus ta boute d’essaja
Ma cante plentibe.

En passam, digam adiu
Au gigant de pèire.
Cascaret que lou boun Diu
Courouna de gèyre
Quoan lou quilha sus l'arriu
Coum ua cosquilhèyre.

Care't care't rigoulet !
Peu bousquet d'Ichante
Qu'endeni roussinhoulet
Doun la bouts m'encante
Jou bé'm coupi lou siulet
D'amou quoan eth cante.

Lèu passi toun poundiquet
Qui dance e trémoule
Au brut de l'arricouquet
De l'aygue qui coule
Dance dance poundiquet
Sus l'aigue qui bole

D’aci que't hei mouns adius,
Huej ta la ribère
Deu sarrot que'm sort Aydius
Aydius qui m’apère
Bachat coum l’esluts deths dius
De quauque lausère.

Adieu, plaine de Bedous
Grande route d'Espagne
D'Aydius sont mes amours
Montons la montagne.

Adieu, plaine de Bedous
Gave qui l'enclaves
Le sentier des amoureux
Est celui des chèvres
Conduis-moi à mes amours
Petit ruisseau qui le laves.

Mais déjà l'amour, tout doucement
Trop tôt nous sépare
Petit gave de plus en plus ;
Car  ton onde claire,
Quand je m'en vais vers le haut
Vers le bas descend.

Moi j'aime rêver
Le long de ta rive
D' entendre murmurer
Ton eau vive
Et sur  ta voûte d'essayer
Mon chant plaintif.

En passant, disons adieu
Au géant de pierre.
Pile de rochers que le bon Dieu
Couronne de lierre
Quand il le dressa sur ta rive
Comme une grande coquille.

Tais- toi, tais-toi ruisselet !
Par le bosquet d'Ichante
J'entends rossignolet
Dont la voix m'enchante.
Je me tais
D'amour quand il chante.

Bientôt je passe le petit pont
Qui danse et tremble
Au bruit des ricochets
De l'eau qui coule,
Danse, danse, petit pont
Sur l'eau qui vole.

D'ici je te fais mes adieux
Fuis vers la plaine,
Du défilé m'apparaît Aydius
Aydius qui m'appelle,
Descendu comme l'avalanche des dieux
De quelque ardoisière.