La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



QUOAN JOU N'ERI PETITE

Quoan jou n'eri petite
Petite Mariou

Aymade, m'an aymade.
Aymade m'an à jou.

M'en fèn goarda las aulhes,
Lous petits agnérous.

Adare soy granote
Lous anhets soun moutous.

Jou aus anerey ha pèche
En acets prats tan dous.

Jou aus anerey ha bebé
En acet arribalhous
.

Per aquiu daban passen
Très chibalès gracious.

L'u que'm dits : Adiu Nine,
Adiu, la mie amou.

L'aude adichat pastoure,
De qui soun lous moutous ?

Lous moutous de moun payre,
La pastoure de bous.

L'aude que'm jete à l'aygue
Nou'm souy negade nou.

A nada em soy boutade
A mode d'u pechou.

M'en sou arribalade
Au pè d'u poumedou.

Poumè, Diu que't ben àge
B'as tu de bères flous !

Encoère nou n'as pas tandes
Coum lou mé cô d'amous.

Aymade, m'an aymade
Aymade m'an à jou.

Quand j'étais petite
Petite Marion

Aimée, on m'a aimée
Moi, j'ai été aimée

On me faisait garder les brebis
Les petits agneaux

Maintenant je suis grandette
Les agneaux sont moutons

J'irai les faire paître
Dans ses prés si tendres.

J'irai les faire boire
Dans ces petits ruisseaux.

Par là devant passent
Trois gracieux chevaliers.

L'un me dit : Adieu petite.
Adieu mon amour.

L'autre : Adieu, bergère
A qui sont les moutons.

Les moutons sont à mon père
La bergère est à vous.

L'autre me jette à l'eau
Je ne me suis pas noyée, non

A nager je me suis mise
Comme un petit poisson.

Je me suis arrimée
Au pied d'un petit pommier.

Pommier, que Dieu te bénisse
Que tu as de belles fleurs !

Encore n'en as-tu pas autant
Que mon cœur a d'amours.

Aimée, on m'a aimée
Moi, j'ai été aimée