La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



SUS DEU PONT DE LION

Sus deu pont de Lion (bis)
S'i pientina la bèra, la dondèna
S'i pientina la bèra, la dondon.

Tot en s'i pientinant (bis)
Son pienti tomba a terra. (bis)

Per (a)quiu vien a passar (bis)
Tres chivalièrs de guèrra. (bis)

Alemands, Alemands, (bis)
Ramassez m'i mon pienti. (bis)

- No'u jo ramassarèi (bis)
Si no'm pagatz la pena. (bis)

- Vosta pena, quant ei ? (bis)
- Un baisar de vos, bèra. (bis)

- Pren-te'n un, pren-te'n dus, (bis)
Pren-te'n ua dotzena. (bis)

- Bèra, volt saber (bis)
Si vos èratz puncèla. (bis)

- Que'n sui o que non sii (bis)
Son pas vostas afèras. (bis)

Quin volez-vos que'n sui (bis)
N'èi tres enfants sus tèrra. (bis)

Sur le pont de Lyon
La belle se peigne, la dondaine
La belle se peigne, la dondon..

Tout en se peignant
Son peigne tombe à terre.

Par là viennent à passer
Trois chevaliers de guerre.

« Allemands, Allemands,
Ramassez-moi mon peigne.

- Je ne vous le ramasserai
Que si vous payez ma peine.

- Votre peine, combien coûte-t-elle ?
- Un baiser de vous, belle.

- Prends-en un, prends-en deux,
Prends-en une douzaine.

Belle, je voulais savoir
Si vous êtes pucelle.

Que je le sois ou non
Ce ne sont pas vos affaires.

Comment voulez-vous que je le sois
J'ai trois enfants sur terre.