La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



TAN QUI HARAM ATAU

Qué bouy canta'p en ue,
Dilhèu que la sabet
La canten lous ibrounhos
Quoan soun au cabaret.

Arrépic

U cop, dus cops, très cops,
Quoaté cops, cinq cops
Tan qui haram atau
N'aniram pas ta case
Tan qui haram atau
Nou haram pas cabau !

La canten lous ibrounhos
Quoan soun au cabaret.
E quauqués cops lous autes
Quoan n'an pas trop de set.

Si la tisane ey boune,
Qu'apère lou berset.
D'untas drin la ganurre
Qu'esclaech lou canet

Més quoan la potche ey boeyte,
Qué coupe lou siulet (bis)
E lou cabarétayré
Qué sarre lou brouquet

Je veux vous en chanter une,
Peut-être la savez-vous.
La chantent les ivrognes
Quand ils sont au cabaret.

Refrain

Une fois, deux fois,trois fois,
Quatre fois, cinq fois !
Tant que nous ferons comme ça,
Nous n'irons pas à la maison.
Tant que nous ferons comme cela
Nous ne ferons pas fortune !

La chantent les ivrognes
Quand ils sont au cabaret.
Et quelques fois les autres
Quand ils n'ont pas trop soif.

Si la tisane est bonne
Elle appelle le couplet,
De se remplir bien la gorge
Éclaircit le gosier.

Mais quand la poche est vide,
Cela coupe le sifflet.
Et le cabaretier
Ferme le robinet.