La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



Délimitation des montagnes générales
Haut-Ossau - Bas-Ossau


     C'est déjà au XIVe et XVe siècle, pour éviter les abus et conflits qui auraient pu se commettre dans le mode de jouissance des montagnes générales, un partage de celles-ci avait eu lieu : des règles et une police très sévère avaient été imposées aux communes intéressées.
  C'est ainsi que tous les ans, aux mêmes époques, en fonction de la disparition ou de l'apparition de la neige sur les hauts sommets, que l'accès à ceux-ci est autorisé ou interdit.
  C'est en 1861, sur l'initiative de M.le Préfet des Basses Pyrénées que furent nommés trois experts par arrêté, aux fins de procéder au partage des biens indivis du Haut Ossau.
  La réalisation de cette tâche fut présentée, le 4 juillet 1861, aux communes intéressées, mais ce partage ne fut jamais signé. Car les Ossalois furent et sont toujours hostiles à un partage de leurs montagnes générales.
  Cependant, ce projet ne demeura pas sans effet, car, dans un intérêt de commodité, la commission syndicale du Haut Ossau en adopta les conclusions.



Les quatre montagnes générale du Haut Ossau,
Bious, Pombie, Séous, et Arre sont réparties, comme suit :

   1  BIOUS d'une superficie de 1.189 hectares, 58 ares, est divisée en sept parcelles, qui sont allouées aux communes de Bielle et Bilhères, avec une particularité que la cinquième parcelle reste indivise entre les communes de Laruns, Gère-Bélesten, et Louvie-Soubiron. Cette montagne est répartie en douze cujalas : Balaïtouse, Cournade, Lou Lapassa, La Baigt de Houercq, Paradis, Lous caillabas, Le Plaà de la Pène, La Glérotte, Cap de poun, La Hosse, Lous Québottes et la glère.

   2   POMBIE d'une superficie de 640 hectares, 47 ares, comprend trois parcelles, attribuées à la commune de Laruns. Montagne partagée en cinq cujalas : Arrégatiu, La Glère,(1) Puchéou, Puchéoulou et L'Ourtiguet.

   3   SÉOUS d'une superficie de 141 hectares, 98 ares, partagée en trois parcelles, rentre dans le lot de la commune de Laruns. Ne possède que le cujala de Séous.

   4   ARRE (ART) d'une superficie de 603 hectares, 18 ares, est partagée en deux parcelles, montagne éloignée de toutes voies communication possèdait trois cujalas : La Quèbe, Sauvanhon et la Sentinelle.
             La première est indivise entre Aste-Béon et Eaux-Bonnes, Aas et Assouste.
             La deuxième indivise également entre Béost et les Eaux-Bonnes.

Les montagnes générales du Bas-Ossau quand à elles sont au nombre de trois :

  1  ANÉOU, d'une superficie de 1256 hectares, répartis en quatorze "cujalas" : Las Couès, La Gargante, Tourmoun, La Railhe, Houns deus Gabes, Sénescau, Cailaoulat, La Lague, La Caze, Maouhourat, La Glaire, La Glairotte, La Gradillière, et Lou Cuyalarot.

  2  ARRIUS d'une superficie de 607 hectares répartis en deux cujalas: La Sourde et la Quèbe

  3  ANOULHIAS, d'une superficie de 784 hectares, répartis en cinq cujalas :Le Boucaou, Lous Plaàs, Lous Pouèis, La Glaire,et le Balour.

Ces trois montagnes sont restées indivises entre toutes les communes du canton d'Arudy.

Il existe deux commissions syndicales du Haut-Ossau et Bas-Ossau, qui exercent chacune , un droit administratif et un contrôle général sur l'ensemble du domaine ainsi que les landes du Pont-Long.



Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org