La vallée d'Ossau :              
                 Culture et Mémoire



Des Chants Béarnais
On chante avec le coeur, et le verre à la main, photo B Cauhapé
     L'un des traits marquants de la culture ossaloise, que l'on peut d'ailleurs attribuer à beaucoup de cultures populaires, est l'absence de classe d'artistes à qui serait confiée la tâche de distraire et divertir le reste de la population. La production culturelle est universelle.
   Tous y participent. La musique ne peut donc être ici un spectacle. Elle est un récit qui scelle l'identité du groupe, qui lui redit son histoire, ses héros et ses hauts faits. Elle est la mémoire vivante de la communauté, témoin des influences culturelles et des configurations politiques successives.

     Les chants en sont l'une des traces les plus anciennes (certains remontent au Moyen Âge). Ils ont été transmis oralement, au fil du temps, d'abord dans les familles à l'occasion des rituelles veillées.  Autour d'un feu réconfortant et dans la lumière hésitante de la bougie, on écoutait alors les anciens égrener les contes.
    Ils contaient Pyrène et la naissance des pics ; ils contaient l'absence ; ils contaient les luttes que la communauté avait dû livrer à ses adversaires; ils contaient les impossibles amours. C'était de l'instruction civique et de l'instruction tout court. Après plusieurs mois de travail, ce sont près d'une centaine de chansons qui ont ainsi été patiemment inventoriées et numérisées afin que cette expression séculaire de la culture pyrénéenne trouve un écho plus large.
    La traduction des textes est en cours, des enregistrements seront prochainement disponibles ainsi que les partitions.


     Nous avons rencontré quelques difficultés pour normaliser l'orthographe des textes des chansons en béarnais, de nombreuses divergences existant entre ceux qui ont fait œuvre de recensement. Nous entamons une révision générale pour éliminer les scories qui subsisteraient encore.

A Messieurs les BéarnaisDeux mots d'explication, en guise de préface, s'il vous plaît, messieurs les amateurs de nôtre langue Béarnaise, qui n'est pas tout à fait celle des Dieux, au dire de certains puriste, mais qui, cependant, a su conserver cette couleur simple et locale, si en harmonie avec les habitants de nos montagnes.
    Deux mots pour vous, pour vous seuls: aujourd'hui que nous voyons s'effacer nos habitudes, et presque changer nos mœurs, il serait glorieux, ce me semble, de conserver cet idiome antique que nos ancêtres s’enorgueillissaient de parler, même au sein des grandes cités il y aurait quelque chose de sacré à ne point laisser tomber en désuétude les premiers mots que nous avons bégayé dans notre enfance.

    C'est dans ce but que j'ai voulu continuer à coudre quelques rimes Béarnaises, et qui, plus est, osé leur faire voir le jour, lorsqu'il aurait été plus prudent, peut-être, de les laisser ensevelies dans un coin de mon portefeuille.
    Je dirai, cependant, pour ma justification, que je n'ai pas la prétention d'être le continuateur des œuvres immortelles de Despourrins, ni le rival de la verve de mon aimable et spirituel ami Xavier Navarrot ; j'ai voulu tout simplement, stimuler par mon exemple, les esprits paresseux, à qui le ciel peut avoir prêté quelques inspirations poétiques.
    Honneur à Jasmin, le grand poète d'Agen qui fera, par ses chants immortels, que la vieille Langue-d'Oc ne périra point !

    Messieurs les amateurs, je vous le répète, faisons comme nos pères, et malgré cette ambitieuse civilisation qui prétend tout envahir : Restons Béarnais par le cœur et par le langage.


F. DE LABORDE.
Avertissement !    Les images et les textes des chants de cette page ont été collectés par différentes sources.
Certains documents sont en notre possession depuis fort longtemps et nous ne pouvons pas toujours nous souvenir d'où ils proviennent.
    Il n'est pas dans nos intentions de transgresser les droits d'auteurs et les copyrights, mais d'exprimer notre passion et la partager, aussi, si vous reconnaissez une image ou un texte soumis à copyright, contactez nous afin que nous supprimions immédiatement la source en question.


Index des chansons

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

RemerciementsUn tel travail ne peut se réaliser sans l'aide de bonnes volontés, la collecte a été effectuée à partir du recueil de chansons édité par un petit groupe d'amis en novembre 1968, reflet des chants populaires du Béarn de Despourrins, F Rivarès, G Mirat, R Bréfeil, Pierrine Sacaze et, certains chants recueillis et mis en musique par André Hourcade, qui a accompli un travail de recherche énorme.
Les enregistrements et arrangements musicaux ont été réalisés par un petit groupe de bénévoles sous la conduite d'André Hourcade.
            Les partitions musicales sont l’œuvre de : André Hourcade, Marie Brigitte Renalier, et Henri Gay.


Chanteurs du groupe A Hourcade
Doumecq-Orteig MC - Esquerra M - Fourcade A - Hourcade C - Laure L - Peyre-Lavigne AM - Bergès R - Cauhapé B - Hourcade A - Médou R - Ort J - Ort S - Lavigne M - Peyrusqué D - Soubirou P



Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


Contact