La vallée d'Ossau :              
                    Culture, et Mémoire.




LIVRON (Jacques, marquis de).



ivron (Jacques, marquis de).

    Le marquis Jacques de LIVRON, né dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle et dernier rejeton d'une famille ancienne et distinguée, inscrivit son nom parmi ceux des hommes dont la vallée d'Ossau garde précieusement le souvenir.

    Entré dans la vie publique pendant les belles années de l'Empire, il remplit d'abord les fonctions de maire de Laruns, puis successivement celles de membre du syndicat de la vallée et de député des cantons d'Arudy et de Laruns au Conseil général.

     Dans ces diverses positions, il se montra constamment animé pour les intérêts de ses commettants d'un zèle ardent et continu qui se traduisit en maintes circonstances par de grands sacrifices.
    Généreux autant que prodigue de sa personne et de ses conseils, il se rangea parmi les bienfaiteurs des Eaux-Bonnes et des Eaux-Chaudes et ces établissements trouvèrent en lui dans diverses occasions critiques des ressources inespérées.
     Le marquis de Livron fut aussi un agriculteur éclairé.
     On lui doit l'introduction dans le pays de la race bovine Suisse, et le Mémorial des Pyrénées publia durant de longues années de nombreux et intéressants articles résumant les savantes expériences agricoles auxquelles il se livrait sur son domaine de St-Abit.
     M. de Livron mourut en 1856.

   Sources

  • CH.DE PICAMILH, Statistiques générale des Basses-Pyrénées , Imprimerie E. Vignancour, Pau, 1858.



Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...





Contact

www.ossau.org