La vallée d'Ossau :              
                    Culture, et Mémoire.




LES FORÊTS COMMUNALES

L’EXPLOITATION FORESTIÈRE

t
près avoir exploité la vallée d'Aspe, la Marine royale s'installe à Laruns en 1776, elle y construit un arsenal (actuelle place du port) et la Maison de la Marine.
     Comme en vallée d'Aspe, c'est l'ingénieur Leroy qui organise l'exploitation des sapins des forêts de Laruns et en particulier les massifs forestiers à proximité de Gabas.
    Il fait améliorer les chemins (chemin menant aux Eaux-Chaudes puis à Gabas, chemin du Bitet, chemin montant au vallon du Soussouéou), et envisage d'équiper un port pour le flottage des bois (d'où les appellations, rue du port et place du port).
     A l'origine les troncs de sapin destinés à équiper en mâts les navires de la Marine devaient être acheminés par flottage vers Oloron puis Bayonne, en fait les radeaux de flottage n'auraient été utilisés qu'à partir d'Oloron, le trajet Laruns-Oloron étant effectué par route.
     L'exploitation de la mâture semble s'être poursuivie au moins jusqu'en 1813.

    La forêt de la commune de LARUNS, essentiellement constituée de hêtraies - sapinières, occupe une superficie de 7 160 ha.
     Elle est dans sa quasi-totalité propriété communale bénéficiant du régime forestier
(5 891,44 ha, soit 24% de la superficie totale de la commune).
     Le reste est propriété communale de Buzy, et en indivision avec Bielle Bilhère.Tendance et évolution de l’exploitation forestière sur le territoire communal : Si l'exploitation forestière était très florissante au début de ce siècle, elle ne représente plus, de nos jours que le reflet d'une activité en plein déclin. Il ne subsiste, à l'heure actuelle, qu'une scierie employant une vingtaine de personnes, pour le débardage et le sciage du bois.
     La difficulté et le coût élevé de réalisation d'accès aux zones de coupes, notamment dans des secteurs sensibles pour l'environnement, conjugués à un marché très concurrentiel et à une volonté de protection d'espèces en voie de disparition, sont les principaux facteurs de la régression de l'exploitation forestière et donc de sa commercialisation régulière.

    D’une surface soumise au régime forestier de 5 891,44 ha, la forêt de Laruns est gérée par l’Office National des Forêts.
    Le milieux forestiers, très marquée par la hêtraie-sapinière, sa composition en essences est variée :

  • 51 % de sapins pectinés,
  • 34 % de hêtres,
  • 3 % de chênes,
  • 6 % d’essences diverses, et
  • 6 % sans boisements (falaises, éboulis, zones humides).
     La forêt s’étale sur 20 km, entre 560 m d’altitude et 2 067 m, ce qui, avec la pente moyenne conséquente et le climat rigoureux, en rend l’exploitation difficile.
     L’exploitation forestière est certifiée durable par le label PEFC. Bien que très vaste et diversifiée, la forêt de Laruns compte seulement 913 ha de surface productive.
     60 % du domaine forestier est donc non exploité à ce jour pour des questions d’inaccessibilité liées au relief et à l’impossibilité administrative (zones classées) de construire de nouvelles dessertes.
     Face aux enjeux d’une forêt vieillissante et peu exploitée, la Commune et l’ONF ont réalisé en 2010 le document d’Aménagement de la forêt.
     Prévu pour 20 ans (2010-2029), son principal objectif est de gérer durablement la forêt sur les plans économique (produire plus de bois de meilleure qualité en régénérant la forêt ; objectif de 5 700 m3/an), social (intégrer tous les usages de la forêt dans sa gestion)
et environnemental (prise en compte de la biodiversité et de la prévention des risques naturels dans sa gestion).
     L’objectif de l’aménagement est de planifier les coupes et les travaux : plantations, améliorations, développement de la desserte.

y


   Sources

  • Atelier Sol et Cité - AMIDEV - Rapport de présentation –Commune de LARUNS (64)
i


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...



Contact