La vallée d'Ossau :            
          Culture et Mémoire




Le Pastoralisme en Ossau




   L'agriculture et le pastoralisme

     L a ressource traditionnelle de la vallée est le pastoralisme. Son produit phare, le fromage pur brebis dit "Laruns" atteint des sommets de finesse et de raffinement. Nous avons détaillé sa technique de fabrication, toujours artisanale, dans notre page gastronomique.



Foire aux fromages en 1975 sous les halles de Laruns.





Répartition des montagnes


   Montagnes générales

 

    D éja au XiVe et XVe siècle, pour éviter les abus et conflits qui auraient pu se commettre dans le mode de jouissance des montagnes générales, un partage de celles-ci avait eu lieu : des règles et une police très sévère avaient été imposées aux communes intéressées...








   Montagnes communales

 

     A côté des montagnes générales indivises, chaque commune du Haut et Bas-Ossau possède des montagnes particulières dites montagnes communales...



 

   Le berger (l'aulhé)

 

     Pour faire ce métier, il faut l' aimer. Le travail de berger n' est pas celui d' unéleveur classique. Lorsqu 'il est en montagne, loin de tout, isolé, il doit être parfaitement autonome et assurer le suivi du troupeau: la traite matin et soir, les soins aux bêtes et la fabrication du fromage..


 

 

 

   La transhumance, et le pastoralisme.

 

      L e pastoralisme constitue une des principales activités économiques de nos vallées et cela depuis la nuit des temps.
Ainsi la transhumance saisonnière des brebis, vaches, et chevaux se perpétue depuis des siècles,
c' est le départ vers une autre vie...

L a transhumance qui voit le bétail rejoindre les estives de montagne après les mois d'hiver. Le cujala (a) où le soir venu les bergers (aulhès) rassemblent les brebis (aulhes) afin de les traire.




   Les cloches (las esquires) Les cloches,Trucs Trucous,Toupis Esquirres

     Moment de fête lors de la préparation du troupeau, les plus belles sonnailles sont accrochées au col des brebis dominantes. Les sons font partie intégrante de la transhumance.

    Quand on ne voit pas le troupeau, on l'entend. Esquires, esquirrous, trucs, toupies, autant de nom différents pour désigner les sonnailles qui animent la montagne, l'été, au rythme des mouvements des animaux. Leur musique bien agréable est en réalité très utile et précieuse, quand le brouillard envahit les pentes qui dissimule tout à la vue.
Elles sont également précieuses quand le bétail est dans les bois, le berger sait précisément si toutes sont là.

   Chaque animal porte une cloche différente en fonction de son âge. Il y en a une qui est plus grosse que les autres, c' est la "métale". Elles ont toutes des battants en coeur de sapin. Les plus petites "esquirous" on les met sur les jeunes bêtes.



Colliers travaillés à la main


   Les chiens

     Conduire et garder un troupeau de brebis dans la montagne est chose impossible sans un chien. Surveillant sans relâche son troupeau le berger est assisté en permanence de ses chiens . Le chien de berger est avant tout : un regard et un coeur, deux yeux dans lesquels on sent de l' amour.
Dans les Pyrénées les bergers sont assistés de deux types de chiens. Au pétulant labrit, intelligent et vif, la charge de rassembler rapidement le troupeau, et de les conduire.
Le grand berger des pyrénées l' imposant"patou" chien de protection et de garde qui grandi avec les agnelles et, fait du troupeau son territoire et des brebis ses amies, qu 'il protège contre toute intrusion extérieure. Ses yeux tristes donnent à son regard de la tendresse, son allure tranquille et douce lui donne une apparence inoffensive. Il ne faut pas si fier, c' est un animal redoutable capable de dissuader les gros prédateurs que sont les ours et les loups. Quand il est au milieu du troupeau mieux vaut faire un détour car il tolère très mal la présence d' inconnus.

       

Le labrit berger des pyrénées, et le patou des pyrénées fidèles auxiliaires du berger.


     L'occupation romaine amena les techniques de culture des céréales : millet, seigle et orge. La culture du maïs, importé en Europe après les grandes découvertes, est aujourd'hui dominante.


Page d'accueil  |  La vallée d'Ossau  |  Plan du site  |  Préparer votre séjour
Chants d'Ossau  |  Danses d'Ossau  |  Littérature  |  Gastronomie  |  En savoir plus...


    www.ossau.org